La presse

Les organisateurs des 17ème Boucles de la Saône, le 17 mars, sont sur la brèche pour la préparation de cette grande fête du printemps et de la course à pied.

Le groupe d’amis et de bénévoles de cette grande course qui voit chaque année converger vers Gray toujours plus de fondus du bitume s’entretenaient sur cette 17ème édition qui s’annonce déjà sous les meilleurs cieux ! “Enfin on l’espère”, déclarait André Antoine, le président du comité organisateur en se remémorant la dernière édition dont les parcours avaient dû être modifiés in extremis, suite aux fortes inondations qui sévissaient. Ce semi-marathon des Boucles de la Saône qui avait perdu son “label” et… quelques hectomètres avait quand même triomphé des eaux et, sur la ligne d’arrivée, ils étaient 1.648. Encore un succès, une belle expérience, certes pleine d’embûches mais ô combien riche de souvenirs… Une fois de plus, la preuve de la compétence, du sérieux et du savoir-faire de ces passionnés n’était plus à faire. Cette course qui bénéficie d’une solide réputation et figure en bonne place dans le “bipède”, sorte de Gault-et-Millau des courses à pied avec depuis trois ans deux bornes, est hissée au rang prestigieux de seconde course de Franche-Comté. Connues de Marseille à Paris, “Les Boucles” ont su faire parler d’elles.

“On apprend à chaque nouvelle course”, entendait-on dans la salle. “Notre leitmotiv est de faire mieux, y consacrer encore plus de temps et surtout avoir plus de moyens”, confie André Antoine. Depuis le mois de novembre, ils ont sur le pied de guerre, entre la recherche de sponsors et la distribution de prospectus (4.500) et de nombreux courriers envoyés aux coureurs.

Par des coureurs, pour des coureurs

“Nous tenons compte de leurs remarques, ce qui nous permet de peaufiner chaque année le parcours”, explique le président. On l’aura compris, le travail de titan qu’effectuent ces bénévoles, tous ou presque mordus du bitume, à l’image de la marathonienne Pascal Martin, fait de cette épreuve une course unique, organisée par des coureurs pour des coureurs.

Des nouveautés sont au programme de cette 17ème édition. “Nous avons modifié le 21 km, à cause des inondations sur le passage de la plage mais aussi en raison du parcours monotone de cette grande ligne droite où très peu de gens venaient encourager les coureurs.

Trajet plus attractif donc pour les coureurs, les spectateurs et autre joueurs de djembé, qui comme chaque année sont cordialement invités à encourager les marathoniens”. Il est à noter que les deux courses 10 km et 21,1 km seront qualificatives pour le championnat de France.

Coup de… main

Sans conteste devenues l’événement du printemps graylois, les Boucles dont le succès relève d’un certain nombre d’énergies comme le savoir-faire de l’équipe organisatrice, l’appui logistique des communes traversées et le soutien des nombreux acteurs de la vie économique de Gray et ses environs, a besoin d’aide pour continuer. Qu’elle soit financière ou d’un autre ordre. Alors, si vous aussi vous vous sentez l’âme marathonienne, rejoignez-les !

Fabienne HENRY

Partager

Laisser un commentaire